Rendez-vous "Antoine de la Garanderie" : Gestion Mentale et éducation

Le CRGM dispose d’un ensemble de vidéos, entretiens audio enregistrés lors de conférences, de rencontres avec Antoine de la Garanderie.

Ces enregistrements ont été effectués avec l’accord de leur auteur pour un usage professionnel privé avec comme condition de ne pas être dupliqués ni commercialisés.

Aujourd'hui, devant l'absence d'Antoine de la Garanderie, il nous semble que partager avec vous ces enregistrements est l'occasion pour ceux qui l'ont pas ou peu connu d'approcher la personnalité de ce grand pédagogue et d'aborder des thèmes qui ne sont pas directement liés au domaine scolaire.

 

Eveil de l'enfant, réveil de l'adulte (2001- Louveciennes)

 

Pendant une heure et demie Antoine de la Garanderie s’adresse au public. Dans la dernière demi-heure, il répond à des questions préparées à l’avance qui lui sont adressées en direct.

En prélude au thème de la conférence proprement dite, Antoine de la Garanderie commence par faire un petit exposé théorique sur l’opposition entre la connaissance et le savoir. Il nous montre que certains échecs scolaires de nos enfants viennent de ce que l’institution ne sait pas toujours faire la passerelle entre les actes de connaissance spontanés de l’enfant et le savoir qu’il va devoir acquérir.

Ceci amène Antoine de la Garanderie à nous faire comprendre que  l’enfant est naturellement, spontanément un être ouvert à la connaissance. La connaissance est pour lui le moyen fondamental de son épanouissement et cela implique des conséquences du point de vue de l’éducation. Nous devons aider l’enfant à prendre conscience de ses actes de connaissance.

Il développe l’idée que nous devons « prendre les êtres à la source de ce qui leur permet de grandir ». Il faut prendre l’enfant avant les actes afin de l’accompagner dans son projet de sens. Nous avons à lui en faciliter l’accès. L’enfant est acteur de sens et nous ne pouvons lui faire acquérir des actes qu’à partir des actes qu’il fait déjà si nous ne voulons pas nous heurter à son naturel.

Dans cet accès spontané au monde, des différences peuvent être observées chez les enfants. Antoine de la Garanderie prend en compte plusieurs profils de comportement qui lui semblent fondamentaux pour les décrire de la façon la plus concrète. Il nous montre que pour certains la connaissance se fait préférentiellement par la vue, pour d’autres par l’ouie, pour d’autres par le mouvement. Ces différences d’accès spontané au monde trouvent leur origine dans une harmonie naturelle entre le corps de l’être humain et ses perceptions. Nous avons donc à offrir à nos enfants la perception avec laquelle ils font naturellement du sens si nous voulons faciliter leur éveil.

Antoine de la Garanderie conclue en nous montrant la différence entre une éducation qui donne des « plaisirs d’acte » et une éducation qui donne des « états de plaisir ». Il défend l’idée d’une pédagogie affective de l’acte qui, seule, est capable de procurer un accroissement de l’être et participer ainsi  pleinement à l’éveil de l’enfant. Les plaisirs d’état (récompenses) ne procurent que des satisfactions passives et ne permettent pas à l’enfant de vivre l’expression de son épanouissement..« L’éducation n’est pas un dressage mais un rapport à la liberté ».

Antoine de la Garanderie, dans la dernière demi-heure, répond à des questions. La dernière question qui lui est posée, sans lien avec le thème de la conférence mais à laquelle il répond longuement est : « Pourquoi la gestion mentale n’est-elle pas plus connue et pourquoi a-t-on tant de mal à trouver des praticiens ? ».

 

Les Rendez-vous Antoine de la Garanderie sont gratuits et ouverts à tous.

 

 

Le Centre de Recherche en Gestion Mentale est une association loi 1901 dont le but est de promouvoir les travaux d’Antoine de la Garanderie et de prolonger ses recherches.