Les projets de sens et les lieux de sens

 

« Espace et temps lieux de sens ? Mais oui. Les mouvements qui s’inscrivent sur les pages de l’espace et du temps autorisent leur organisation, leurs comparaisons, leurs développements. Toutes les formes opératoires de l’intelligence y ont leur place; les vécus de mouvements y sont ensuite observables, renouvelables, améliorables. S’y découvrent identités, similitudes, différences, moyens, fins… Tous les sens possibles y vivent… le sens du connaître y trouvent son objet de sens, c’est-à-dire les lieux de son épanouissement ».
Antoine de la Garanderie

Les projets de sens en gestion mentale se présentent sous forme de « couple » : Reproducteur /  Transformateur, Témoin / Acteur, Expliquant / Appliquant, Gestion par Similitudes / Différences, Argumentateur / Problématiseur, Composant / Opposant, Avec les êtres / Auprès des choses, Recordman / Compétitif, Esprit d’entraide / Esprit de concurrence, Découvreur / Inventeur. Ils fonctionnent comme déclencheurs, entraîneurs et régulateurs des actes de connaissance. Nous devons nous appuyer dessus pour donner sens au savoir, aux êtres et aux choses et d’une manière générale à notre vie. « C’est la motivation à la vie » qui est ici en cause.

Peut-on dégager un réseau cohérent de structures de projet de sens en lien avec les lieux de sens et par conséquent en lien avec les profils ? L’équilibre de l’être humain nécessite-t-il que soient prises en compte toutes les structures de projet de sens dans l’espace et dans le temps en 1ère et 3ème pers ? Comment faire la différence entre un projet de moyen (forme visante) et un projet de fin (forme visée) dans le repérage des projets de sens ?

Si le sujet vous intéresse, nous vous convions à une « formation recherche » basée sur l’expérimentation et l’échange pour essayer de répondre concrètement à toutes ces questions.

Cette formation est gratuite mais le nombre de participants est limité afin de permettre un maximum d’échanges entre les participants et de pratiquer des dialogues pédagogiques.