Groupe de recherche "Inventeurs et découvreurs"

Groupe proposé par Laurence Maillard-Teyssier

 

Ce groupe a pour objectif de mieux comprendre les cheminements des individus en ce qui concerne l’imagination créatrice, et en particulier lorsqu’ils sont dans une démarche d’inventeur ou de découvreur. Antoine de la Garanderie a défini l’inventeur et le découvreur comme étant l’un en repérage d’un manque, l’autre en repérage d’une présence cachée. Cette absence ou cette présence cachée peuvent tout aussi bien concerner une réalité ou une théorie.

Aussi, en cohérence avec les quatre fonctionnements mentaux que C. Maillard décrit dans son livre « Gestion mentale, voyage au centre des émotions » (auditif, kinesthésique visuel, visuel et kinesthésique auditif),  nous pensons qu’il existe des découvreurs de théorie, des inventeurs de théorie, des inventeurs de réalité et des découvreurs de réalité.

Nous souhaitons étudier ces quatre démarches et ce qui les motive, en lien avec ce que nous connaissons sur les quatre profils et sur le « mouvement perpétuel de la pensée » qui fait naturellement passer d’un profil à un autre. Nous nous interrogerons plus particulièrement sur les liens avec :

  • les reproducteurs en 3ème personne, les transformateurs en 3ème personne, les transformateurs en 1ère personne et les reproducteurs en 1ère personne
  • l’induction et la déduction : nous voulons montrer que ce n’est pas l’objet d’étude, réel ou théorique, qui donne des inventeurs ou des découvreurs, des expliquants ou des appliquants, mais la démarche d’interaction avec l’objet. On peut ainsi tout à fait appliquer une théorie à une autre ou expliquer un exemple à partir d’un autre ; les notions d’induction et de déduction ne peuvent alors plus être vues comme un passage de l’exemple particulier à la théorie ou l’inverse
  • le passé, présent et futur : les motivations et les projets des inventeurs et découvreurs s’appuient-ils sur le passé, le futur, ou dans un mouvement du présent vers le futur ou du présent vers le passé ?
  • les paramètres définis par Antoine de la Garanderie : doit-on forcément être en paramètre P4 (relations inédites) pour être inventeur ou découvreur ? Quel est le rôle du paramètre P3 (relations logiques) ? Si les paramètres P3 et P4 s’appuient l’un sur l’autre, dans un sens ou un autre, se nourrissant des paramètres du concret (P1) et des signifiants codés (P2), quelles sont les associations qui donneront un inventeur ou un découvreur de théorie ou de réalité ?

 

Les projets proposés (non exhaustif):


1. Les inventeurs et les découvreurs dans les domaines de la recherche et de l’art :

Les domaines de la recherche et de l’art nous apparaissent particulièrement intéressants, car ils regroupent des personnes ayant choisi de faire de l’imagination créatrice une activité à plein temps.

1.1. Interviews de chercheurs en mathématiques : Le domaine des mathématiques a la particularité d’être depuis des siècles sujet à de grands questionnements pour savoir si les mathématiques sont inventées ou découvertes (on ne se pose pas ou peu cette question en physique ou en biologie...). Il ne s’agit pas ici de relancer le débat sur ce que sont les mathématiques et de déterminer si elles sont inventées ou découvertes mais bien de comprendre le cheminement du chercheur quand il interagit avec l’objet « mathématiques » dans une démarche d’inventeur ou de découvreur… (voir le projet "Interviews de chercheurs mathématiciens" pour plus de détails sur le projet)

1.2. Liens avec le projet Architecture et Gestion Mentale

1.3. Liens avec le projet Musique et Gestion Mentale


2. La découverte et l’invention de soi

Il nous semble que les démarches d’inventeur et de découvreur vont au-delà du désir ou de la capacité de création. Ils répondent à un besoin de l’être humain, une certaine quête de vie ou d’expression de la liberté… D’ailleurs, il existe un nombre important de théories et de thérapies proposées pour aller à ce qu’on appelle la « découverte de soi ». Si certains sont dans une démarche de découverte de la présence cachée de leur « moi », d’autres ont certainement le sentiment que c’est un manque qu’il leur faut combler et seraient alors plutôt dans une « invention de soi »… Ce thème peut venir nourrir le thème de recherche fondamentale autour de la Pédagogie de l’être , à travers les démarches d’inventeurs ou de découvreur, appliquées à soi-même.

Les moyens envisagés pour ce thème de recherche sont les suivants (non exhaustif):

  • Lectures d’ouvrages : ouvrages spécialisés en gestion mentale ou toute pédagogie de l’être (par exemple : Jean-Claude KAUFMANN. « L'invention de soi : une théorie de l'identité ») ou ouvrages non spécialisés (par exemple il serait intéressant de comprendre la citation de Saint Exupéry « L'homme se découvre quand il se mesure avec l'objet. », à travers les écrits de l’auteur)
  • Interrogation de personnes sur leurs domaines de création et ce que cela leur apporte
  • Lien avec le groupe de recherche La Gestion Mentale : une Pédagogie de la liberté
  • Recherche d’exercices sollicitant des structures de sens autour de l’imagination créatrice, notamment chez l’enfant, en lien avec groupe de recherche Dialogue pédagogique et introspection méthodique

 

La structure de « groupe de recherche » est employée ici avec l’idée de regrouper plusieurs projets permettant d’avancer dans cette connaissance sur inventeurs et découvreurs. Les personnes intéressées par ce groupe peuvent participer à leur façon à l’un des projets ci-dessus ou en proposer un nouveau. L’appartenance à ce groupe de recherche implique juste une mise en commun de nos analyses. Utiliser la rubrique contact si ce groupe vous intéresse, en précisant l'intitulé du groupe de recherche.