Décoverte des projets de sens

Formation animée par Catherine Maillard, docteur en psychologie expérimentale, formatrice en Gestion Mentale,


Les structures de projet de sens se trouvent directement liés aux lieux de sens (temps, espace, mouvement) par lesquels l’être humain accède au savoir, aux êtres et aux choses : « Espace et temps lieux de sens ? Mais oui... Les mouvements qui s’inscrivent sur les pages de l’espace et du temps autorisent leur organisation, leurs comparaisons, leurs développements. Toutes les formes opératoires de l’intelligence y ont leur place. Les vécus de mouvements y sont ensuite observables, renouvelables, améliorables. S’y découvrent identités, similitudes, différences, causalités, moyens, fins… Tous les sens possibles y vivent…Le sens du connaître y trouve son objet de sens, c’est-à-dire les lieux de son épanouissement ». (Antoine de la Garanderie« Comprendre les chemins de la connaissance » p.70)

Nous avons donc des projets de sens qui opèrent en nous en lien avec notre profil. Le dialogue pédagogique permet d’en faire émerger le sens. Les structures de projets de sens ne sont pas un état ou une simple attitude, elles sont une façon d’être au monde (au sens actif du terme), une façon de répondre qui donne sens et qui oriente toutes les activités mentales du sujet. Les projets de sens agissent en nous comme déclencheurs, entraîneurs et régulateurs des actes de connaissance.

Les «  projets de sens » se présentent comme des opposés (Reproducteur –Transformateur / Expliquant -  Appliquant / Gestion par similitudes – gestion par différences / Acteur – Témoin / Argumentateur – Problématiseur / Avec les Etres – Auprès des choses / Découvreur – Inventeur / Compétitif - Recordman / Motivé  par les fins - Motivé par les moyens / Esprit d’entraide – esprit de concurrence) mais  ne doivent pas fonctionner sur le mode binaire. Ils fonctionnent comme des polarités. Ils fonctionnent en tension.

Cette tension liée à la polarité des structures de projet de sens, trouve son équilibre grâce à la motilité, c’est-à-dire la potentialité qu’a l’esprit de bouger à la recherche du sens. A. de La Garanderie dit que c’est un « capital de mouvement à faire fructifier ». C’est, ajoute-il, une « stabilité précaire », un équilibre fragile qui ne peut trouver d’issue que dans le mouvement, mouvement vers le monde à connaître ou vers soi à connaître. C’est une dynamique de présence active à soi et au monde / au monde et à soi.

L’objectif de cette formation est de permettre le repérage pour chacun d’entre nous des structures de projet de sens qui sont les nôtres et sur lesquelles nous devons nous appuyer pour donner sens aux êtres et aux choses et d’une manière plus générale à notre vie. « C’est la motivation à la vie » qui est ici en cause. La grille de lecture que nous offre la gestion mentale et que nous présentons ici sous forme de modèle permet de guider la personne dans le choix de ses projets de sens et de repérer les dysfonctionnements dans le suivi de son itinéraire mental.

Cette grille est également utile à toute personne engagée dans une action éducative.

 

Date :

Date limite d'inscription :

Prix : 40 euros la journée.

Horaires : 10h-18h le dimanche

Lieu : Louveciennes (Yvelines)

Nombre de participants : minimum 6 personnes, maximum 14 personnes.

Le déjeuner sera pris sur place, chacun apportant son pique-nique.

 

Si cette formation vous intéresse, utilisez la rubrique Contact pour vous inscrire, en précisant l'intitulé et la date de cette formation.