Découvrir la méthode Vittoz

Rencontre animée par Laurence Oudjani, thérapeuthe Vittoz, le dimanche 20 mars à Louveciennes (78)

La méthode Vittoz est à la fois un art de vivre, une pédagogie et une thérapie. Elle a été créée par le docteur Roger Vittoz (1863-1925), médecin généraliste Suisse, considéré comme un psychosomaticien précurseur dans sa pratique médicale.

Elle repose sur une approche psychosensorielle. La pratique régulière améliore l’équilibre des deux fonctions du cerveau : réceptivité et émissivité. Les expériences de réceptivité consciente, intégrées dans la vie quotidienne, permettent d’instaurer l’état de présence : voir, entendre, toucher, goûter, sentir consciemment… met le mental au repos et nous permettent ensuite de mieux penser.  Les exercices de concentration augmentent les facultés d’attention et de discernement. Ils favorisent l’essor de la volonté et permettent d’accroître l’estime de soi. Les exercices de déconcentration et de mise à distance aident à prendre du recul et à donner aux choses leur juste place. La relaxation psychosensorielle apporte une détente corporelle et psychique. Le travail thérapeutique rend chacun apte à percevoir et à nommer ses états corporels et psychiques. Il contribue à reconnaître ses émotions et à mieux les vivre, pour s’ouvrir à un changement d’attitude en profondeur.

Lors de cette journée, il y aura une présentation de la méthode, entrecoupée par des temps d'expérimentation.

 

Date :  dimanche 20 mars 2016

Date limite d'inscription : 6 mars 2016

Prix : 40 euros la journée.

Horaires : 10h-18h le dimanche

Lieu : Louveciennes (Yvelines)

Nombre de participants : minimum 6 personnes, maximum 14 personnes.

Le déjeuner sera pris sur place, chacun apportant son pique-nique.

 

Si cette formation vous intéresse, utilisez la rubrique Contact pour vous inscrire, en précisant l'intitulé et la date de cette formation.

 

Le Centre de Recherche en Gestion Mentale est une association loi 1901 dont le but est de promouvoir les travaux d’Antoine de la Garanderie et de prolonger ses recherches.