A la découverte de votre "profil musical" grâce à la pédagogie d'Edgar Willems

animée par Bérénice Catala, violoncelliste, diplômée de la méthode Edgar Willems,
le dimanche 18 janvier 2015, à Louveciennes.

Le CRGM a demandé à Bérénice Catala de nous faire découvrir la pédagogie d’Edgar Willems (pédagogue et musicien autodidacte, né en Suisse à la fin du 19-ième siècle), qui nous semble avoir beaucoup de points communs avec la Gestion Mentale.

Les principes fondamentaux de l'éveil à la musique, avec la méthode d'Edgar Willems

De la perception des vibrations sonores jusqu'à la conscience globale du langage musical, Edgar Willems nous invite à revisiter la sensorialité, l'oreille et l'écoute musicale, le sens du rythme et du mouvement corporel ainsi que de la mélodie et l'harmonie musicale.

Il développe ainsi chez l'enfant, ou chez l'être humain plus généralement, une conscience des liens directs qui existent entre la musique et sa propre sensorialité, son corps et sa motricité, son affectivité et son univers mental.

Partant de son vécu et de sa spécificité, l'être humain peut ainsi se développer et se ré-harmoniser dans le respect profond de lui-même et l'amour de la musique, comme si les deux pouvaient former un tout.

Lors de cette rencontre Bérénice Catala nous propose une présentation théorique des grands principes fondateurs de cette méthode active, ainsi que de nombreux ateliers pratiques plongeant ainsi les participants initiés ou débutants dans un univers musical nouveau, concret et global.

 

Date : Dimanche 18 janvier 2015.

Prix : 40 euros la journée.

Horaires : 10h-18h

Lieu : Louveciennes (Yvelines)

Nombre de participants : minimum 6 personnes, maximum 14 personnes.

Le déjeuner sera pris sur place, chacun apportant son pique-nique.

 

Si cette rencontre vous intéresse, utilisez la rubrique Contact pour vous inscrire, en précisant l'intitulé et la date de cette rencontre.

 

Le Centre de Recherche en Gestion Mentale est une association loi 1901 dont le but est de promouvoir les travaux d’Antoine de la Garanderie et de prolonger ses recherches.